homme regardant la nature illustration article

Comment faire ses besoins dans la nature ?

Si vous randonnez, bivouaquez ou si vous vous baladez rĂ©gulièrement et que vous sortez un peu des sentiers, il n’est pas rare de mettre l’un de vos pieds dans les besoins de quelqu’un d’autre. Avec un peu de chance, vous n’Ă©tiez pas en tongs ce jour-ci. Aujourd’hui, nous aimerions beaucoup vous montrer comment faire, correctement, ses besoins dans la nature.

Leave no trace !

Lorsque nous sommes dans la nature, la règle la plus importante est de ne pas laisser de trace. La prochaine fois que vous partirez en balade ou en randonnĂ©e, sortez un peu des sentiers et “amusez-vous” Ă  compter le nombre de grosses commissions bien emballĂ©es dans des feuilles de papier blanches ou roses. Bon, nous vous l’accordons, il y a mieux comme jeu, mais faites-le.

Si le nombre est Ă©gal Ă  1, c’est dĂ©jĂ  trop. Et malheureusement, c’est souvent bien supĂ©rieur Ă  ce rĂ©sultat. Surtout si c’est un chemin qui est beaucoup empruntĂ© !

MĂŞme si le sol est considĂ©rĂ© comme l’estomac de la Terre, ce n’est pas une raison pour tout laisser. Surtout lorsque l’on sait que vos excrĂ©ments prennent 1 an au minimum pour se dĂ©composer entièrement. Et 2 semaines au moins pour le papier toilette.

Et franchement, on ne va pas se mentir, lorsque nous sommes dans la nature, c’est pour Ă©couter le chant des oiseaux, voir de beaux paysages, se baigner dans des rivières, cueillir des champignons,… Mais certainement pas pour voir et sentir des dĂ©jections humaines tous les 300 mètres. D’ailleurs, ça nous dĂ©range nous au mĂŞme titre que ça dĂ©range la faune sauvage.

Comment uriner dans la nature ?

soleil Ă  travers les arbres de la foret

Quand on parle de faire ses besoins dans la nature, nous pensons souvent Ă  la grosse commission. Mais pas au pipi. Pourtant, il ne faut pas non plus le faire partout !

En fait, l’urine contient des dĂ©chets azotĂ©s. Ce sont ces derniers qui vont favoriser l’eutrophisation des rivières.

Pour Ă©viter cela, il ne fait JAMAIS faire pipi dans un cours d’eau. La terre nous met Ă  disposition des moyens pour purifier nos dĂ©chets. Ces derniers sont tout simplement les bactĂ©ries qui se trouvent dans le sol au pied des arbres.

Pour que votre urine ait le temps de se purifier avant de rejoindre un cours d’eau, trouvez un arbre Ă , au moins, 50 mètres d’un cours d’eau.

Pour les femmes, si vous ne voulez pas vous accroupir pour faire pipi, sachez qu’il existe des petits entonnoirs pour diriger votre urine.

Comment faire ses gros besoins dans la nature ?

Enfant qui creuse dans le sable

LĂ  c’est dĂ©jĂ  beaucoup plus complexe ! Pour faire ses gros besoins dans la nature, il faut se prĂ©parer au minimum. En effet, il n’est plus question de laisser vos excrĂ©ments ainsi que votre papier Ă  l’air libre et Ă  la vue de tous.

Ce que nous pouvons vous conseiller, c’est d’avoir toujours sur vous un petit transplantoir en plastique dur (une sorte de truelle mais pour le jardinage). L’idĂ©e est de faire un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur et de large pour pouvoir accueillir vos excrĂ©ments.

Vous pouvez aussi très bien utiliser un bout de bois mort assez d’une largeur d’un diamètre d’au moins 5cm et assez long pour creuse ce trou.

Les excrĂ©ments prennent plus de temps que l’urine pour se dĂ©composer. C’est pour ça qu’il est important de les dissimuler dans un trou.

Le petit kit hygiène

Nous vous conseillons d’avoir toujours sur vous un petit kit pour votre hygiène. Ce n’est pas parce que vous ĂŞtes dans la nature que vous devez obligatoirement ressembler Ă  des femmes / hommes des cavernes !

Ce petit kit devrait contenir au minimum, un peu d’eau (vous avez une gourde pour ça normalement), quelques feuilles de papier toilette, un peu de gel hydroalcoolique pour vous laver les mains ensuite et enlever toutes les bactĂ©ries.

Les plantes pour s’essuyer naturellement dans la nature ?

Si vous n’avez pas de papier toilette sur vous (et nous verrons plus tard comment le dissimuler si vous en avez), vous pouvez utiliser des feuilles d’arbres. Et s’il n’y a pas d’arbre autour de vous, vous avez toujours une main et un peu d’eau 🙂

La bardane

la bardane pour faire ses besoins dans la nature

La bardane est une plante qui se trouve globalement partout. Son gros avantage lorsqu’on parle de faire ses besoins dans la nature, c’est qu’elle possède de grandes feuilles.

Si ça vous intéresse, elle possède aussi de nombreux bienfaits pour le foie et elle apaise aussi les douleurs intestinales.

La feuille de châtaignier

la feuille de châtaignier pour faire ses besoins dans la nature

La feuille de châtaignier est suffisamment grande (une vingtaine de centimètres) et se trouve globalement partout aussi. Le gros point positif : le châtaignier ne perd pas ses feuilles en hiver !

La fougère

la fougère pour faire ses besoins dans la nature

Bien que beaucoup moins pratique que la bardane ou la feuille de chĂŞne, la fougère peut aussi s’utiliser pour s’essuyer. Vous devez juste penser Ă  la plier et replier sur elle-mĂŞme pour Ă©viter les trous et donc, pour Ă©viter de vous en mettre plein les doigts.

Comment s’essuyer avec du papier dans la nature ?

Maintenant que vous savez comment bien enterrer vos excrĂ©ments, il n’est pas question de laisser votre papier Ă  l’air libre.

Deux choix s’offrent alors Ă  vous. Soit vous repartez avec votre papier usagĂ©, ou soit, vous le mettez au-dessus de vos excrĂ©ments et vous rebouchez ensuite le trou.

La première solution est bien Ă©videmment celle que vous devez privilĂ©gier. Mais la seconde solution n’est pas non plus Ă  bannir. Comme nous avons dĂ©jĂ  eu l’occasion de vous le dire au dĂ©but de l’article, le papier toilette prend en moyenne 2 Ă  3 semaines pour se dĂ©composer.

Le but est toujours le mĂŞme : ne pas laisser de trace !

Il va donc de soi de ne pas laisser des lingettes dans la nature. Ces dernière sont chimiques et ne se décomposent pas !

Et pour les menstruations ?

De mĂŞme que pour les lingettes, les serviettes hygiĂ©niques, les tampons et autres ne se dĂ©composent pas. C’est d’ailleurs pourquoi vous ne devez pas les jeter dans vos toilettes mais dans une poubelle.

Lorsque vous ĂŞtes dans la nature, c’est pareil. Emportez avec vous un petit sac-poubelle ou un sachet en plastique refermable Ă  l’aide d’un zip.