homme tenant une boussole car il est perdu dans la nature

Perdu dans la nature : les réflexes qui sauvent

Il suffit simplement de rêvasser, d’observer amoureusement la nature et de ne pas faire attention aux balises pour se perdre. Et quand on est perdu dans la nature, nous avons tous tendance à paniquer.

Dans cet article, je vais vous montrer ce que vous devez faire quand ça vous arrivera pour que vous puissiez retrouver votre chemin sans le moindre stress.

Ne pas paniquer

La première erreur que beaucoup de personnes font lorsqu’elles se perdent, c’est de paniquer. De ce dire que ça y est, elles ne vont jamais retrouver leur famille et elle vont devoir survire dans la nature pendant plusieurs années avant de se faire manger par un ours.

Et nous pouvons le concevoir, il n’est pas simple de penser autrement. Et pourtant, c’est bien ce que vous devez faire. Ne pas paniquer est la première chose à faire lorsque vous vous êtes perdu en pleine nature.

Vous pourrez trouver de nombreuses histoires sur internet de personnes qui se sont perdu et, par panique, n’ont pas analysé la situation et ont préféré continuer de marcher en se disant qu’elles allaient bien finir par retrouver leur chemin.

En paniquant, vous allez en effet vous persuader de continuer à marcher, à escalader ou à grimper aux arbres. Et en faisant cela, vous allez surtout vous perdre encore plus.

Donc surtout, gardez votre sang-froid. Posez-vous, respirez et lisez plutôt la suite !

Etes-vous vraiment perdu ?

Femme dans le brouillard perdue dans la nature

Beaucoup de personnes qui se perdent en forêt ou en montagne ne l’étaient pas forcément au départ. En effet, au moment où elles se trouvaient perdues, si elles avaient analysé leur environnement, elles se seraient vite rendu compte qu’elles n’étaient qu’à quelques minutes de leur chemin de randonnée.

Lorsque vous vous rendez compte que vous êtes perdu, posez-vous cette simple question :

Suis-je vraiment perdu ?

De la sorte, vous allez vous obliger à observer votre environnement et cela va vous éviter de vouloir avancer sans même réfléchir. Demandez-vous par exemple où était ce col de montagne par rapport à vous il y 20 minutes lorsque vous avez vu votre dernière balise, ou encore, depuis combien de temps êtes-vous en train de traverser cette forêt de sapins.

Avec un peu de chance, en observant l’environnement autour de vous, vous allez vous rappeler de quelques éléments et vous allez ainsi retrouver votre chemin en faisant demi-tour. Si ce n’est pas le cas, ne vous risquez pas à faire un demi-tour. Dans le sens inverse, le chemin est toujours différent. Surtout en pleine forêt.

Vous pouvez aussi regarder s’il y a des traces de chaussures autour de vous. Vous pourriez peut-être les suivre tout en faisant bien attention de marquer l’endroit où vous vous étiez arrêté ainsi que le nouveau chemin que vous allez emprunter pour facilement faire demi-tour si vous voyez que ça n’aboutit à rien. Cela vous évitera de vous perdre encore plus.

Suivre un cours d’eau

Suivre le cours d'eau quand on est perdu dans la nature

Si vous avez un peu de chance et qu’il y a un cours d’eau pas trop loin, longez-le. Vous finirez bien par trouver des habitations.

C’est le conseil que donne Bear Grylls dans toutes ses émissions : trouvez un cours d’eau et le longer dans le sens de l’eau. En effet, le but n’est pas de remonter jusqu’à la source mais bien de trouver des habitations.

Cependant, vous n’aurez pas toujours un cours d’eau à proximité de vous. Dans ce cas, il va falloir commencer à mesurer les circonstances mais ça, nous le verrons plus tard dans l’article.

Perdu dans la nature ? Sortez votre carte

Il est grand temps de se connaître exactement votre position. C’est pourquoi, vous devez toujours avoir sur vous une carte et une boussole lorsque vous partez à l’aventure.

Si vous ne savez pas comment vous orienter sur une carte, je vous invite à prendre le temps de regarder cette vidéo qui montre une technique très utilisée par les marins pour se repérer. Pour cela, il va falloir repérer autour de vous, 3 points facilement identifiables sur votre carte.

Mesurer les circonstances

Si vous ne trouvez pas de trace de chaussures et que vous ne reconnaissez pas du tout le paysage, vous allez devoir réfléchir encore plus intelligemment.

Calculer l’heure

Lorsque vous êtes perdu dans la nature, il est important de savoir l’heure. Si vous avez une montre, regardez l’heure pour savoir combien de temps est-ce qu’il vous reste avant la tombée de la nuit. Si vous n’en avez pas, suivez cette technique :

  1. Tendez votre bras et placez votre main à l’horizontal, de façon à ce qu’elle soit parallèle à l’horizon et ce, jusqu’à la placer sous le soleil. Gardez la paume en direction de votre visage.
  2. Comptez les doigts sous l’horizon sans prendre en compte le pouce.
  3. Comptez que chaque main équivaut une heure et chaque doigt 15 minutes de lumière du soleil gagnée.

Par exemple, si vous comptez deux doigts, cela signifie qu’il reste une demi-heure avant la tombée de la nuit.

S’il va bientôt faire nuit, il va falloir commencer à trouver un coin sûr. En effet, vous pourrez demander à n’importe quel randonneur expérimenté, il est quasiment impossible de se repérer dans le noir. Surtout lorsqu’il n’y a pas de lune et que vous êtes stressé.

Vous avez donc gagné une nuit gratuite à la belle étoile. Mais attention, vous allez devoir vous nourrir un peu mais surtout boire ainsi que vous réchauffer. Beaucoup de personnes qui s’étaient perdu dans la nature ont été retrouvées en état de déshydratation ou d’hypothermie avancée.

Ainsi, commencez par trouver un coin sûr où dormir. Pour cela, cherchez un coin dégagé, sans passage d’animaux (pas de crottes, pas de traces de pas), si possible pas très loin d’un cours d’eau (pas trop proche non plus si jamais il pleut), dans une cavité pour vous protéger du vent et de la pluie (mais pas dans une grotte) de nombreux animaux peuvent y vivre et vous feront comprendre qu’ils ne veulent pas de votre visite.

Allumez ensuite un feu pour vous réchauffer tout en prenant soin de ne pas mettre le feu à la nature tout autour de vous.

Calculer la distance qu’il vous reste à parcourir

Calculer la distance à parcourir quand on est perdu dans la nature

Si vous avez réussi à vous repérer sur votre carte, vous pouvez calculer la distance qu’il vous reste à parcourir. Cela va vous aider à prendre les bonnes décisions :

  • est-ce que je dois attendre ?
  • dois-je me mettre en marche tout de suite ?
  • est-ce que je peux le faire sans me mettre en danger avec le peu d’eau qu’il me reste ?

Il faut savoir qu’un marcheur moyen a une allure de 5km/h. Donc par exemple, si sur votre carte vous voyez que vous êtes à 3km du chemin que vous deviez prendre, vous savez qu’il va vous falloir marcher pendant 36 minutes. En effet, 5 / 3 = 0,6 soit 36 minutes.

Souvenez-vous toujours de cette simple formule :

Temps restant = allure moyenne / km restant

Il vous suffit ensuite de combiner cette information avec le temps d’ensoleillement qu’il vous reste et de vous laisser une marge d’erreur pour savoir si, oui ou non, vous pouvez vous lancer à la recherche du chemin.

Rester sur place et attendre les secours

N’utilisez cette solution qu’en dernier recours. Par exemple, appelez si vous ne pouvez plus marcher à cause d’une blessure ou que vous n’arrivez vraiment pas à vous retrouver.

Mais ce n’est pas vraiment la meilleure option. En effet, si vous ne pouvez pas les appeler. Il va falloir attendre que vos proches s’inquiètent et qu’ils appellent par eux-mêmes les secours. Il faudra ensuite que ces derniers vous trouvent. Ainsi, le temps que tout cela se passe, vous aurez facilement 24h à attendre sur votre rocher.

Pendant ces 24h, vous risquez bien évidemment l’hypothermie ainsi que la déshydratation. Pensez donc à vous protéger comme nous l’avons vu plus haut.

Ensuite, il va falloir vous signaler. Si vous avez un téléphone chargé et que vous avez assez de réseau pour passer un appel, appelez les secours. Sinon, soyez le plus visible possible. Pour cela, redoublez de créativité :

  • Faites un feu et de la fumée
  • Ecrivez S.O.S avec des branches

Que mettre dans son sac à dos pour partir en sécurité

Les choses à avoir dans son sac à dos lorsqu'on est perdu dans la nature

Croyez-nous, si un jour vous vous retrouvez perdu en pleine nature, vous aimeriez avoir toutes ces choses dans votre sac à dos pour augmenter au maximum vos chances de retrouver votre chemin en toute sécurité :

En bonus : le mythe de la mousse sur les arbres

Connaissez-vous ce mythe qui dit que, pour retrouver le nord, il faut regarder les arbres parce que la mousse qui y pousse est toujours situé du côté nord de l’arbre ?

Et bien c’est un mythe. Il n’y a rien de plus faux. La mousse pousse dans des endroits humides. Ainsi, en théorie, il fait plus humide au nord qu’au sud mais, un arbre n’est jamais droit comme une flèche. Donc lorsqu’il pleut, l’eau tombe toujours du même côté de l’arbre et nous nous retrouvons avec de la mousse qui peut très bien être orientée au sud, à l’ouest, au nord ou même à l’est.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager sur vos réseaux et à nous raconter en commentaire le jour où vous vous êtes perdu et comment vous avez fait pour vous en sortir.